Le Centre Pompidou-Metz

saremm-centre-pompidouPremière décentralisation d’un établissement culturel public national, le Centre Pompidou Metz a été inauguré en 2010 et connaît une fréquentation de près 450 000 visiteurs par an. Sa programmation et son architecture unique en ont fait l’une des images fortes et incontournables de la ville de Metz au niveau national et international. 
L’édifice se présente comme une vaste structure de plan hexagonal, traversée par trois galeries. Il se développe autour d’une flèche centrale qui culmine à 77 mètres, clin d’œil à la date de création du Centre Pompidou : 1977. D’une surface de 8 000 m2, entièrement réalisée en bois, la charpente est composée de modules hexagonaux, ressemblant au cannage d’un chapeau chinois. L’ensemble évoque un vaste chapiteau entouré d’un parvis et de 2 jardins.

Réalisation : 2010
Architectes : SHIGERU BAN, ayant reçu le prix Pritzker en 2014 et JEAN DE GASTINES
En savoir plus : www.centrepompidou-metz.fr

Parvis des Droits de l’Homme et jardin Jean-Baptiste Keune

saremm-parvis-amphitheatre

Le parvis est une pièce urbaine principale du dispositif mis en place dans le cadre du projet urbain. C’est la première place, du système des places attenantes à la rue courbe. C’est également l’espace public majeur du quartier, associé au Centre Pompidou, par lequel convergent tous les cheminements piétons.
Achevé également en 2013, l’aménagement du parvis est emblématique du quartier. Des jardinières à la végétation volontairement basse laissent passer la lumière émanant des 164 bornes lumineuses à faible consommation énergétique. Le revêtement coloré affiche un dégradé pour relier son sommet à l’intérieur clair du Centre Pompidou-Metz et un cheminement éclairé est matérialisé par des pavés lumineux encastrés dans le sol.

Programme mixte de logements et bureaux

Ce programme, livré en 2013, comporte 28 270 m2 de surface de plancher répartis en 898 m2 de commerces, 16 941 m2 de bureaux et 10 431 m2 de logements.

Siège social Batigère – L’Atrium

Le siège s’organise autour d’un espace escalier atrium où les surfaces de circulation et de visualisation les uns les autres sont importantes. Des matériaux sobres et bruts tels que béton, verre et acier ont été utilisés. La lumière est omniprésente. Réparti sur 3 niveaux, l’immeuble comporte également une surface commerciale, et trois plots regroupant 48 logements.

Réalisation : 2013
Architectes : Cabinet Devanthery-Lamunière

 

Siège social Foncière des Régions – Le Divo

Un bâtiment de 5 000 m2 à l’architecture calme et actuelle reprenant les valeurs de l’entreprise et conçu dans une recherche permanente de performance énergétique. Des larges baies vitrées, terrasses et loggias s’ouvrent sur cet environnement extérieur de qualité.

Réalisation : 2013
Architecte : Agence ECDM – Emmanuel Combarel – Dominique Marrec
En savoir plus : Le Divo

saremm-forum-projets-urbains-amphitheatre

Le Forum

Cet immeuble de bureaux de 6 300 m2 sur 7 étages accueille les services des Douanes, la SNCF et le Pôle Emploi (centre de formation régional) sur respectivement 3 150 m2, 2 100 m2 et 1 050 m2. Le programme est conçu autour du thème du patchwork : 4 façades, 4 orientations, 4 expressions différentes. Les façades Est portent des stores imprimés en kakemonos, les façades Sud s’ouvrent sur l’extérieur avec des volets de bois, les façades Ouest sont traitées en bois et les façades Nord sont végétalisées sur des câbles en inox.

Réalisation : 2013
Architecte : Cabinet LOCI ANIMA

La Halle – Siège social CELCA

saremm-la-halle-celca

C’est dans ce bâtiment moderne de 177 m de long pour 12 m de largeur, que La Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne  a installé son siège social en juin 2013. Construit sur une structure en acier, clin d’œil à la Lorraine, et principalement en verre, La Halle est un bâtiment transversal et transparent. Interface entre 2 secteurs urbains, elle permet de gérer la transition entre la rue François Mitterrand et le parvis en absorbant les dénivelés, les accès, entrées et sorties du parking Amphithéâtre, ainsi que trois larges liaisons piétonnières. La surface de plancher se déploie sur 8 214 m2 environ, avec des bureaux sur 3 niveaux et des commerces en rez de rue et de parvis.

Réalisation : 2013
Architecte: ANMA
En savoir plus : Inauguration de La Halle, le siège social de la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne

La Maison de l’enfance

saremm-creche-amphitheatre

La construction de cet espace dédié aux enfants s’est achevée durant l’été 2014. Sur 4 niveaux dont une toiture habitée, l’architecture du bâtiment, dont la forme rappelle celle de sa voisine La Halle, alterne en extérieur, des bandes opaques et claires dans un matériau noble et pérenne, l’acier. 2 000 m2 sont répartis entre une ludothèque et un espace multi-accueil pouvant accueillir jusqu’à 60 enfants. L’établissement est le premier bâtiment Haute Qualité Environnementale de la ville.

Réalisation : 2014
Architectes : BMC2 (ARNAUD BICAL, LAURENT COURCIER)

Résidence Pont de Lumière – Claude Rizzon

saremm-projet-rizzon-amphitheatreChaque bâtiment ne comporte pas plus de 10 à 15 appartements, pour plus de tranquillité de vie. L’orientation de chaque bâtiment a été pensée pour que les appartements profitent au maximum de l’ensoleillement. Un espace de verdure arboré vient compléter la quiétude des résidences Pont de Lumière.
Le projet est en cours de construction et sera livré fin 2015.

Architectes : Christian De Portzamparc, premier architecte français à avoir obtenu le prix Pritker (1994) & Elisabeth De Portzamparc
En savoir plus : Immobilière Claude Rizzon
Vidéo – Résidence Pont de Lumière

Résidence Intempor’l – Bouygues Immobilier

saremm-projet-intemporel-amphitheatreIl est implanté le long de la rue Courbe qui traverse le quartier de part et d’autre, le reliant au centre-ville ancien. Dotés de baies vitrées et de loggias, les appartements du 2 au 4 pièces, bénéficient de beaux volumes avec des séjours entièrement ouverts sur l’extérieur, garantissant des vues imprenables. 
Cet immeuble d’habitation remarquable, tant par sa hauteur que par sa forme atypique, a pour vocation d’initier le passant à une promenade architecturale. La singularité formelle du bâtiment se veut le fruit d’une habile combinaison des contraintes réglementaires, de l’affirmation d’une modénature sobre et de l’optimisation des dispositifs habitants premiers (accès, orientation, vues…).

Réalisation : en cours
Architectes : GELLIN-LAFON
En savoir plus : Résidence Intempor’l – Bouygues Immobilier

Résidence Nouvel’R – Bouygues Immobilier

saremm-projet-nouvel-r-amphitheatreLes appartements du 3 au 5 pièces disposent, pour la plupart, de balcons, terrasses ou jardins privatifs, garantissant ainsi à leurs occupants des vues remarquables et un excellent ensoleillement.
La composition d’ensemble offre une volumétrie à la fois très libre et maîtrisée : une impression de liberté est ressentie, et la place et l’espace public restent intimes et conviviaux…Deux matériaux de teinte et de texture différentes dialoguent en façade : de l’enduit minéral blanc qui domine en toile de fond et du zinc prépatiné avec lequel sont traités les points forts du projet.

Réalisation : 2014
Architectes : DENU-PARADON
En savoir plus : Résidence Nouvel’R – Bouygues Immobilier

Les actualités de la ZAC

Inauguration du parvis A. Thomas et de la passerelle des Droits de l’Homme

Le parvis Adrienne Thomas et la passerelle des Droits de l'Homme ont été inaugurés ce mercredi 11 juillet 2018 en présence de Jean-Luc Bohl Président de Metz métropole, Richard Lioger conseiller municipal à la Mairie de Metz et Henri Hasser Président Directeur...

> Lire la suite

Installation de Carlos Cruz-Diez sur le parvis des Droits de l’Homme

La SAREMM est mécène d’une œuvre de Carlos Cruz Diez, pionnier de l’art optique et cinétique et grand penseur de la couleur, sur plus de 500 m² sur le parvis des Droits de l’Homme. L'objectif ici est d’investir les espaces urbains notamment publics, les faire...

> Lire la suite
Voir toutes les actualités

Zoom sur

Savez-vous d’où vient le nom de ce quartier ?
Tout simplement parce que des fouilles archéologiques ont mis en valeur un quartier gallo-romain développé autour de l’amphithéâtre. Ses dimensions le classent en outre parmi les plus grands de l’Empire Romain. Aujourd’hui ne subsistent que les fondations de cet édifice marqué par un système de bornes en bronze au sein du quartier. Mais il semblait tout naturel que ce très ancien lieu emblématique fait de rencontres et d’échanges, revive de nos jours et dans le futur.

Vous êtes intéressé par le projet ?

Contactez-nous pour plus d’informations

Accéder au formulaire de contact